J'ai lu pour vous "Les neurosciences en education"



J’ai reçu il y a quelques mois le livre « les neurosciences en éducation – Mythes et Réalités » d’un collectifs d’auteurs*, expert du domaine, publié aux éditions Retz.


Le point de départ de ce livre est l’engouement pour les neurosciences appelé aussi neurophilie : goût immodéré pour tout ce qui se passe dans le cerveau.


Il est vrai que les découvertes en neurosciences ont reçu un accueil très enthousiaste auprès des défenseurs de l’éducation positive, dont je fais partie. Enfin, avons-nous été en mesure de nous défendre d’être un courant vaporeux et subjectif pour avancer, au contraire, que nos propositions avaient une consistance scientifique observable.


Mais les chemins qui mènent d’une observation à une interprétation scientifique tiennent parfois plus du raccourci que de la vérité. Le livre « Les neurosciences en éducation » souhaite donc faire un tri formel entre connaissances avérées et neuromythes, contrecarrer la tendance au neuroréalisme (terme dont j’ai fait la découverte qui traduit la tendance à « interpréter les images cérébrales comme des preuves visuelles(…) allant souvent bien au-delà des conclusions tirées par les scientifiques à l’origine de l’étude » et ainsi démêler le vrai du faux.


  • Apprend-on en dormant ?

  • Y a-t-il différents styles d’apprentissage ?

  • Vouloir, est-ce pouvoir ?

  • Différentes formes d’intelligence cohabitent-elles dans notre cerveau ?

Qu’en pensez-vous ?

Vous avez certainement votre idée puisque vous avez croisé de telles affirmations au détour d’articles dans la presse ou les réseaux sociaux. Et d’ailleurs, n’est-ce pas justement le genre d’articles qui suscite engouement, partages, likes et commentaires par milliers ? Oui… mais… La réalité n’est jamais aussi simple que ces énoncés tapageurs. Il est donc temps pour nous de devenir « neurosceptiques ».


Avec ce livre, vous allez obtenir une réponse à ces questions, sur la base des meilleures études et experts en la matière. J’ai sélectionné ici pour vous quelques extraits qui pourront vous surprendre voire vous donneront l’envie d’aller plus loin.


« Aucun chercheur en neurosciences n’a cherché à démontrer que certains individus utilisent quasi exclusivement un seul hémisphère de leur cerveau, ce qui n’aurait guère plus de sens sur le plan cérébral que d’être ventricule droit ou ventricule gauche sur le plan cardiaque ». (p.51)

« Il n’existe actuellement pas de justification empirique crédible qui soutienne l’usage en classe de méthodes fondées sur les styles d’apprentissage, aussi populaires soient-elles » (p.55)

« Il ne faut pas priver de sieste des enfants qui en éprouvent le besoin, car ce temps est nécessaire pour qu’ils consolident les informations. »(p.91)

« L’apprentissage repose sur des écarts aux attentes. Un cerveau qui ne commet aucune erreur de prédiction n’apprend pas. » (p.104)

Vous avez envie d'en savoir plus? Le livre est disponible en librairie et sur amazon. Orienté "professionnels de l'enseignement et de l'éducation" il utilise un vocabulaire "expert" qui peut mettre en distance le grand public. Mais les passionnés s'y retrouveront facilement et apprécieront son approche synthétique, pratique, et bien présentée.


*« Les neurosciences en éducations – Mythes et Réalités » - Emmanuel Sander, Hippolyte Gros, Katarina Gvozdic, Caliste Scheibling-Sève – Editions Retz



Dans la même veine, je vous suggère aussi:












256 vues

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation