On ne commence pas à battre son enfant. On finit par le battre...



Un enfant battu ne le dit pas.

Un enfant battu cherche éperdument l'amour de ses parents et les défend envers et contre tout. Un enfant battu craint de ne pas être pris au sérieux, de ne pas être protégé. Un enfant battu craint les représailles. Un enfant battu répond "ça va.." comme n'importe quel autre enfant.


Les parents qui battent leur enfant avaient d'autres espoirs, d'autres projets. Un jour, ils ont explosé de colère, ils ont crié, puis menacé, ensuite ils ont secoué leur enfant, ils l'ont poussé, plus tard, lui ont donné une fessée, et finalement ils se sont mis à le battre.


On ne commence pas par battre son enfant.

On finit par le battre.

Et on passe par plusieurs étapes, souvent largement acceptées par la société.

C'est pourquoi, aucune violence ne doit être tolérée.


Cette nouvelle campagne bouleversante d'Enfance et Partage est là pour nous le rappeler.



© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation