49444527_m.jpg

La formation en Education

Positive & Relationnelle

 100% en ligne, 100% autonome! 

premiere.PNG

Ces gens qui nous donnent leur avis… 6 manières de les recadrer



Ces gens qui nous donnent leur avis… 6 façons de les recadrer, se respecter et s’affirmer

Mon beau-père est arrivé à la maison hier. Allez savoir pourquoi, il a décidé de me partager ses opinions (son avis, son jugement, ses sentiments et ses impressions) sur mes choix en matière de vie familiale.

Les lui avais-je demandées ?

Évidemment pas.

Attention aux tentatives de

prise de pouvoir!

Oh ! bien entendu, cela s’est fait en tout bien tout honneur. Du genre « j’dis ça, j’dis rien » ou encore « je te fais partager mon expérience « et « c’est pour ton bien », bref l’enfer est pavé de bonnes intentions.

La démonstration était presque caricaturale, pleine d’auto-justifications entremêlées - pour essayer de montrer patte blanche (alors que ses pattes étaient boueuses) - de « Moi, je ne cherche plus à convaincre les gens de ce que je pense. J’ai compris que chacun est maître de sa vie, et que le plus important c’est que chacun soit heureux… je respecte les choix de chacun, c’est important » et blablabla… quand on essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes… quand on est sur le point de nous balancer un plat immangeable, en nous préparant à le croire merveilleux… bref, tentative peu discrète, mais hautement manipulatoire de nous faire penser que cette forte odeur nauséabonde, insupportable du « je-m’immisce-dans-ce-qui-ne-me-regarde-pas » n’est qu’une erreur de programmation à NOTRE niveau (un mauvais câblage quelque part dans notre intuition pourtant parfaite).

J’ai aussi eu le droit au doigt qui pointe… Ahhhh… le doigt qui pointe !!! Vous savez celui qui veut vous assassiner sans en avoir l’air. Celui qui vous diminue, qui veut vous rendre inférieur et moins digne de respect que votre interlocuteur. Oui, je peux le dire, il a aussi usé de ça.

Bref, finalement je le lui ai fait remarqué… c’est une règle à adopter : toujours pointer les signes tangibles, concrets, visibles de l’absence de respect de votre partenaire. Ces signes étant indiscutables, cela le recadre efficacement.

« Tu sais que tu me pointes du doigt ? ».


Mais le doigt qui pointe peut être remplacé par la voix qui monte, la rougeur qui envahit le visage, le corps qui s'élargit pour mieux dominer... ou des aller-retours entre se pencher en avant et se mettre en arrière quand vous prenez la parole... prenez la peine de noter ces attitudes et n'hésitez pas à les utiliser... nous y reviendrons juste après!

Et le problème dans tout ça, c’est qu’avec une telle attitude je ne me sens pas du tout respectée. Je ne lui ai pas demandé son avis, il me présente ses jugements en les maquillant de fausses ouvertures, ses discours sont truffés de jugements de valeur qui ne font que pointer vers ses propres doutes, peurs et incohérences.

Ai-je envie de jouer à ce jeu-là ?

Non.

Tous ces avis et attaques

dont les parents se passeraient bien


C’est un sujet dont les parents parlent souvent en atelier. Finalement, beaucoup d’entre eux trouveraient la parentalité positive presque facile s’il n’y avait pas les autres autour pour donner leur avis.

Et là encore l’affirmation du parent est importante. J’en parle dans mon livre « Parentalité Affirmée ». J’en parle aussi dans les groupes où des mamans se retrouvent prises en tenailles entre leur désir d’être polies et courtoises et leur envie de mettre un terme à des comportements qui ne les respectent pas ou ne respectent pas leur enfant.