Simplifiez-vous le sommeil! Les 7 Meilleures Pratiques pour que le sommeil de tous s’améliore


Les problèmes de sommeil ne sont pas inéluctables, mais durables et plus ou moins importants selon les familles. Dans cet article, vous découvrirez les 7 Best Practices ("7 Meilleures Pratiques") pour améliorer le sommeil de tous. Votre enfant ne dormira pas toute la nuit, mais toute la famille dormira mieux, c'est promis!



Il n’y a pas de recette pour faire dormir un enfant selon le rythme d’un adulte. Seul le temps solutionnera ce problème. Mais, il est possible de maximiser nos chances pour que cela se passe bien ou au moins, beaucoup mieux.

Voici les 7 Best Practices en matière de sommeil


1 - Pas de dispute dans les trois heures avant de coucher l’enfant.

Cela veut dire, ne pas se disputer avec lui, ne pas lui crier dessus, et ne pas se disputer avec d’autres personnes de la famille. Si l’enfant a vécu une dispute, il risque de se réveiller pendant la nuit et de se sentir alors en grand état d’insécurité et de détresse. Le rendormissement sera donc plus difficile.


2 - Pas d’écran.

L’enfant a besoin d’être en relation avec ses parents avant d’aller se coucher. L’écran "fait écran" à la relation. Il se met entre le parent et l’enfant. Du coup, l’enfant peut refuser de se coucher ou se réveiller la nuit, afin de créer la relation dont il a manqué avec ses parents. De plus, la lumière des écrans est mauvaise pour l’endormissement.


3 - Lumière tamisée.

Le sommeil vient avec la production de mélatonine. Les lumières fortes empêchent très efficacement l'endormissement. Fermez les volets, créez une forme de calme et de silence visuel, et invitez votre enfant à plus de proximité physique pour qu’il puisse se détendre.


3 - Le rituel affectif commence 60 minutes avant le coucher, au moins.

Il arrive que des parents consacrent 15 minutes à peine au rituel du coucher. Or, celui-ci devrait être d’une heure au moins avec les enfants de moins de 7 ans. Le moment avant de se coucher doit être consacré à des activités douces et calmes. La lecture est donc une activité idéale. Il est possible de commencer par un puzzle ou un coloriage ensemble. Dans tous les cas, les activités qui génèrent de l'agitation, de la rivalité, ou qui se basent sur la compétition doivent absolument être évitées.


4 - La Logistique n'est pas un rituel

Se laver, se brosser les dents, se mettre en pyjama sont des activités qui ne font pas partie – à proprement parlé – du rituel. Ces actions devraient être menées avant, ce qui simplifie grandement les relations.


5 - Trouver un compromis satisfaisant.

Il n’y a rien de mal à faire du cododo et il n’y a rien de mal à ne pas en faire. L’écoute des besoins de chacun est importante. Dans beaucoup de famille, l’enfant s’endort dans son lit et termine la nuit dans la chambre de ses parents (dans leur lit ou sur un matelas par terre). Dans d’autres familles, l’enfant commence sa nuit dans le lit de ses parents, et ces derniers le portent dans sa chambre pour finir la nuit. Ces deux approches (et bien d’autres) sont bonnes et évolueront avec le temps selon les besoins de chacun.


6 - Etre attentif au rythme et le respecter

Les enfants sont très sensibles au changement de rythme. Le fait de perturber leur rythme de sommeil en modifiant les routines le weekend (par exemple), peut avoir des conséquences catastrophiques chez certains enfants sensibles. Le rythme de sommeil n'est pas imposé à l'enfant mais prend en compte l'observation de son rythme naturel pour trouver un compromis adapté.


7 - Ne rien prendre pour acquis.

Le sommeil de l’enfant évolue beaucoup pendant les premières années. Quand on écoute les parents, tout sert à justifier que l’enfant ait changé sa manière de dormir : "on est parti en vacances, il a fait une dent, il a été malade, il a eu un RGO* très fort, il a commencé à marché…. et avant, il faisait ses nuits". En réalité, tout cela n’a aucune importance. Le sommeil n’est ni stable ni figé pendant l'enfance. Il se modifie tout au long de la vie d’un individu et encore plus chez l’enfant en bas âge.



Prendre en compte ces recommendations.

Rappelons que le sommeil de l'enfant s'organise différemment que celui de l'adulte. Le sommeil est un mode de récupération énergétique, d'élimination des toxines et de consolidation des apprentissages qui évolue tout au long de la vie et de manière d'autant plus fréquente que l'enfant est jeune.

Ainsi, les enfants de 2 ans, de 4 ans, de 7 ans et de 12 ans ne dorment pas de la même manière ni autant, car leur sommeil s'ajuste naturellement pour répondre leur besoin. Exiger qu'un enfant dorme selon le rythme d'un individu d'un âge différent est donc particulièrement mauvais pour lui.

Les recommandations que nous vous donnons ici - quand elles sont toutes mises en oeuvre - amènent TOUOURS une amélioration de l'endormissement de l'enfant et PARFOIS un allongement de la durée de sommeil nocturne. Elles ne feront peut-être pas dormir votre enfant toute la nuit, mais elle diminueront le stress de tous et favoriseront l'état d'esprit nécessaire à se séparer et dormir plus sereinement.


APPROFONDIR CE SUJET:

Le sujet du sommeil vous intéresse? Faites attention aux méthode de dressage au sommeil, et aux charlatans qui vous promettent de faire dormir votre enfant!

Nous vous recommandons ce livre en lequel nous avons toute confiance: Dormir sans larmes du Docteur Rosa Jové



© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation