49444527_m.jpg

La formation en Education

Positive & Relationnelle

 100% en ligne, 100% autonome! 

premiere.PNG

Découvre Comment Passer des journées EXTRAORDINAIRES avec tes Enfants



Scénario 1: Ma vie est COOOOL!

On est Samedi matin, je me lève, il fait beau. Je découvre mes enfants sagement occupés dans le salon. Ils lisent des livres. Je leur dis bonjour. Ils me répondent à peine. Je file dans la cuisine préparer le petit-déjeuner. Je mets une playlist de musiques douces en fond sonore. On se réunit autour de la table. Ils se tiennent mal, ils se tiennent bien, puis se tiennent mal. Bref, ce sont des enfants. Je joue mon rôle de maman, ils jouent leur rôle d’enfants. Tout va bien. Chaque jour, ils grandissent et chaque jour, ils sont là dans ma vie. En bonne santé. Vivants. Présents. Parfois de petits conflits éclatent. Il y a des violences, des agressions, des mots qui dépassent leur bonne volonté. Mais c’est OK. J’aime les savoir là. On a un rendez-vous. On se stresse, on s’agite, on se précipite, et inévitablement, on se bouscule un peu. Cela blesse souvent leur ego d’être bousculé. Il clame leur droit au respect. Ils veulent qu’on les prenne en compte… Puis, finalement, on arrive à l’heure ! Nous venons d’avoir une petite victoire sur le temps… On pourra s’en enorgueillir tout au long de la journée. J’arrive chez mon amie. Je n’ai qu’une chose à dire : la vie est formidable !



Pfff … Une vie banale, dépourvue d’intérêt… non ?

Et, si nous prenions les choses sous un angle différent…



Scénario 2: Ma vie m'épuiiiiiise!

On est Samedi. Je me lève. J’aurais voulu dormir plus longtemps, mais j’ai entendu les petites voix de mes enfants déjà réveillés. Je les découvre sur le canapé en train de lire. Je leur dis bonjour, mais ils me répondent à peine. Ça m’agace d’emblée. Je marmonne en moi-même « Hum, si j’avais fait cela à l’heure âge… ». C’est la moindre des choses de dire bonjour à sa mère le matin. Avec tout ce que je fais pour eux. Je file dans la cuisine préparer le petit-déj. Je m’attends à ce que d’un seul coup, leur estomac se réveille et qu’ils se mettent à devenir insupportables sous l’effet de la faim. Je mets un peu de musique. Ils viennent à table. Le combat habituel commence. Je dois les reprendre, et les rerpendre encore pour qu’ils se tiennent correctement. Ca m’épuise. La journée va être bien longue… On a un rendez-vous… pff… le temps a passé si vite. Il faut se grouiller ! Vite, on se précipite. Mon fils bouscule sa soeur par accident. Elle ne le supporte pas, elle le repousse, il tombe, il pleure. Il me fallait encore ça ! On va être en retard, je le sens bien. Ça me stresse. Je déteste être en retard, je me speede… bon… finalement on est arrivé juste à temps, mais c’était limite. J’arrive chez mon amie, je vais pouvoir lu dire combien j’en ai marre de mes gamins.



Cela pourrait être 2 matinées sans rien en commun...

Bonne nouvelle!

Le scénario 1 et le scénario 2 racontent la même matinée!


Avant, je crois que j’étais plutôt du genre « scénario numéro 2 ». Je voyais très très bien tout ce qui n'allait pas…. et tout ce qui n’allait pas me sautait littéralement aux yeux… Mais ça, c’était avant.


Pendant quelques années, je me suis entraînée. Et grâce à mon entraînement, j'ai arrêté de vivre des scénarios 1 pour m'abonner aux scénarios 2.

Résultat: Je me sens heureuse et épanouie au quotidien avec mes enfants.


J’ai choisi l’option Bonheur, et cela me réussit !

Oh…pas tous les jours ni tout le temps! Mais je me suis créé une petite veilleuse mentale qui m’alerte quand je commence à déconner… Déconner : c’est à dire être comme la nature m’a conditionnée à être.