49444527_m.jpg

Ma formation en Education
Positive & Relationnelle Elearning
 100% en ligne, 100% autonome! 

premiere.PNG

La gentillesse doit-elle être neuroscientifiquement prouvée?


Quand il y a quelques années, Dan J. Siegel et Catherine Gueguen nous ont parlé neurosciences, j'ai ressenti un enthousiasme énorme. Vous savez, quand enfin on peut dire "Tu vois je te l'avais dit! Je savais bien que traiter mal un enfant était dommageable pour son cerveau!!".


Si avec les années la matière à su me fidéliser et me passionner, mon enthousiasme s'est malgré tout tari. Je me suis mise à en avoir marre du "tout-scientifique"... cette tendance à chercher des preuves scientifiques à ce que notre seule humanité suffit à savoir.


Car nous en savons beaucoup sur ce qui est OK et pas OK. C'est emmagasiné dans notre chair, dans nos tripes, dans notre coeur, dans notre âme, par le seul fait que nous sommes des humains... bien humains.


Et puis, ce questionnement scientifique devient oppressant quand certains réclament des preuves à tout bout de champ.

"Tu n'as pas de preuves, alors ce n'est probablement pas vrai!!" ou bien "y a t-il des preuves scientifiques que donner de l'affection à un enfant ne le fragilise pas à la longue ... pour quand il sera jeté dans la grande arène de la vie "normale"?"

Cette question est aussi pertinente que "dois-je donner des joints à mon fils de 13 ans puisque de toute manière les statistiques disent qu'à 20 ans il en aura forcément fumé... autant l'y préparer?!"


Alors, Non, ne nous cachons pas derrière les sciences.

Ça risquerait en plus de donner l'impression que l'éducation "positive" n'est accessible qu'à ceux qui peuvent encaisser un pamphlet sur le cerveau. Alors que leur bon coeur suffit souvent.

La science ne devait pas être appelée à la rescousse pour démontrer la valeur de chaque acte gentil, patient et respectueux que nous adressons aux enfants. Notre bon sens suffit.


Quand je donnais des ateliers pour parents, je finissais toujours par une page de tableau gardée secrète tout au long de la journée. Je ne la montrais qu'à la toute fin, quand les parents s'apprêtaient à repartir, enthousiastes, plein de convictions, de motivation et d'outils pour savoir comment vivre plus en harmonie avec leurs enfants.


Sur cette page j'avais écrit "Patience et Gentillesse".

Oui, parce que vous pouvez oublier les neurosciences, la théorie de l'attachement, la CNV, les techniques de ceci et de cela... vous pouvez vraiment TOUT oublier si vous pouvez élever vos enfants avec votre coeur en leur offrant un amour qui se décline en Gentillesse et Patience.


Alors, ils vous pardonneront tout. Ils collaboreront avec vous. Ils auront envie de renoncer à l'égoïsme et s'inquièteront de vous quand vous serez fatigué ou malade. Ils joueront silencieusement pour ne pas vous déranger. Ils viendront à table quand vous le demanderez...juste parce que vous êtes une bonne personne pour eux, que vous les traiter avec dignité, gentillesse, patience.

Ils ne vous diront jamais "tu me traites comme les neurosciences te disent de le faire", ils vous diront qu'ils vous aiment et qu'ils sont gentils avec vous parce que vous les aimez et êtes gentils avec eux .


Et vous savez quoi? ...
Les parents repartaient encore plus heureux!