49444527_m.jpg

Ma formation en Education
Positive & Relationnelle Elearning
 100% en ligne, 100% autonome! 

premiere.PNG

L'éducation positive est "Non genrée"

Le genre n’est pas biologique, c’est le sexe qui l’est. Les genres sont sociétaux et culturels. Le genre féminin est donc une invention de notre culture.

En quoi ceci nous intéresse?


Eh bien, nous devrions donner toute liberté à nos enfants de s’autodéterminer.

Cesser de ne parler que de beauté aux petites filles et que de force et pouvoir aux petits garçons.


L’éducation positive et relationnelle est non-genrée. C’est une manière d’établir la relation avec TOUS les enfants quelque soit leurs attributs sexuels car ceux-ci ne déterminent pas qui ils sont.


De multiples attitudes vont à l’encontre de ce principes:


Les petites filles sont plus souvent prises en photo, elles ont plus de vêtements, on les complimente plus souvent sur leur tenue et leur coiffure, on leur demande de bien se tenir et de faire attention à leurs affaires, on leur parle de princesse belles et ... belles 😶... auxquelles elles pourront s’identifier, on les met à l’écart des jouets techniques et ces mêmes jouets ont des graphismes dont elles ont appris qu’ils ne leur étaient pas destinés. Elles sont initiées tôt à se coiffer, se mettre du vernis, se maquiller.


Les petits garçons sont mis à l’écart des robes, jupes, vernis à ongle, maquillage le plus tôt possible. Ils portent très tôt des couleurs sombres. On leur offre des jouets de vitesse (voiture, skate ...) et on les incite à prendre des risques (cascades, collisions,...). Ils sont moins pris en photo, moins complimentés sur leurs vêtements, leur tenue et moins incités à en prendre soin. Ils sont mis en avant quand ils montrent du courage, de l’héroïsme, du contrôle. Ils sont mis de côté quand ils montrent leur faiblesses. Ils sont éloignés des bébés, poupées et poupons afin de comprendre tôt que le maternage est une affaire de femme. Il est généralement bien accepté qu’ils passent des heures devant les écrans, les critères d’âge en matière de choix de jeux ou de film ne sont pas respectés quand il s’agit de garçons... parce que « Vous comprenez... c’est un garçon... ».


Le reportage de Simone de Beauvoir ici est tellement d’actualité. Troublant de modernité!



https://fb.watch/5bqYaa51da/


Voulons-nous vraiment des filles la bouche en cul de poule sur des selfies poitrine en avant, cambrure exagérée à côté de mecs body buildés, sans sourire et au regard franc et direct de prédateurs??


Publication de la page Facebook de l'Ecole des Formations Positives du 14 avril 2021