Bon... pour les écrans, on fait quoi? Quels sont les risques? Les 12 règles à mettre en place



La question est posée depuis quelques années déjà. Elle revient sur les devants de la scène, puis lasse et laisse sa place à d'autres sujets, plus neufs, plus inquiétants. Les écrans ont pris une place phénoménale dans nos vies. J'ai 41 ans. Quand je suis née, mes parents avaient un poste en noir et blanc et nous avions 3 chaînes. Ensuite, il y a plus de chaînes, de la couleur, des magnétoscopes enregistreurs, des ordinateurs à cassettes, à disquettes, l'arrivée d'internet, des CD, des téléphones sans fil, des consoles, des lecteurs DVD, des téléphones portables, des smartphones, des tablettes, la 2G, la 3G, la 4G, et la 5G qui peut-être nous tuera. Entre temps, le selfie est devenu une pratique normale, et le narcissisme une profession de foi.


C'est allé vite! Très vite!

Et maintenant, il y a internet dont 37% des pages se consacre à la pornographie,



Pourquoi les écrans sont-ils un risque pour nos enfants?

Pour commencer à traiter ce sujet, il nous faut identifier ce qu'écran signifie. En réalité, comme un écran éteint ne sert à rien, on comprend donc qu'il s'agit d'un appareil diffusant un certain contenu. La question de l'appareil a tendance à être occultée, pourtant elle pose en soit plusieurs problèmes:


Le problème de la lumière bleue:

La lumière bleue peut être la cause de nombreux maux, de la fatigue visuelle aux dommages de la vision en passant par des troubles du sommeil. Des effets qui peuvent se révéler bien plus néfastes pour les yeux de nos enfants dont le cristallin, cette sorte de lentille naturelle de l’œil permettant de faire le point, n’est pas encore mature. Avec un cristallin immature, alors même qu’ils passent de plus en plus de temps devant les écrans, les yeux de nos enfants sont bien plus vulnérables que les nôtres. (selon article paru dans 20 minutes)


Le problème moteur:

L'enfant se développe en interaction physique avec son environnement. Quand la passivité liée aux écrans se prolonge chaque jour, l'enfant est limité dans son développement.


Le problème du langage:

L’enfant a besoin d’échanger avec l’adulte pour apprendre à communiquer et construire son langage, et que les écrans s’interposent entre la mère et l’enfant. Quand le regard de l’enfant – mais aussi celui de l’adulte – est détourné par l’usage des téléphones, des télévisions ou des ordinateurs, l’attention conjointe et le pointage, préludes à l’installation du langage, ne peuvent s’instaurer. (selon article paru sur cairn.info)

Le problème des ondes électromagnétiques quand l'objet est connecté

Après avoir évalué sur plusieurs années la mémoire d’enfants utilisant un téléphone portable, des chercheurs suisses estiment qu’une forte exposition aux ondes émises par ces appareils a bien une incidence sur la mémoire des formes. (selon article sur alertecran.org)

Les problèmes sur le cerveau en développement de l'enfant

Mme Fitzpatrick, qui étudie la préparation scolaire à la maternelle dans différents contextes démographiques et sociaux, a contribué récemment à une étude concluant que les enfants qui regardent plus souvent la télévision auraient également plus de difficultés à contrôler leurs émotions et leur comportement (voir article sur science presse ici)


Et puis, il y a la question du contenu,

c'est à dire la matière qui est regardée car tout ne se vaut pas. Dans tous les cas, il faut réaliser que:

  • tous les contenus sont conçus pour retenir l'attention des enfants

  • les contenus choquants, sources de peurs, présentant des situations de compétition sont plus susceptibles de retenir l'attention

  • tous les contenus sont faits pour vendre: des produits alimentaires, des jouets, davantage d'heures de consommation d'écran

  • internet présente le risque de tomber sur du contenu inapproprié

  • les écrans rendent plus malheureux: " des chercheurs de l’université de San Diego ont mené une étude d’opinion auprès d’étudiants. Résultats : les adolescents passant le plus de temps sur leurs écrans (réseaux sociaux, jeux vidéo, textos…) étaient ceux qui déclaraient être les plus malheureux " (voir destination santé)


Et bien entendu,

tous ces problèmes sont cumulatifs!


12 règles à adopter pour gérer les écrans

Personnellement, je ne suis pas d'accord avec l'approche 3-6-9-12 de Serge Tisseron.

Je vais donc m'employer à vous dire comment cela fonctionne dans mon foyer. A vous de voir!


  • Règle 1: Communiquer à l'enfant régulièrement et dès ses premières années, les dangers des écrans et les problèmes qu'ils posent.

  • Règle 2: Être soi-même un parent discipliné: surveiller son temps sur le smartphone/ la tablette, savoir l'éteindre, le ranger pour vivre dans la vraie vie, avec ses enfants et se rendre disponible.

  • Règle 3: Ne jamais allumer la télévision en journée pour soi. Attendre que les enfants soient couchés pour regarder la télévision.

  • Règle 4: ne jamais utiliser les écrans comme un système de garde.

  • Règle 5: consacrer au oins 30 minutes par jour à lire à ses enfants, même quand ils sont en âge de lire par eux-mêmes.

  • Règle 6: Jusqu'à 10 ans - Un documentaire de 20 minutes (environ) par semaine pour les enfants + un film d'animation choisi, si possible regardés tous ensemble.

  • Règle 7: Aucun écran si les enfants n'ont pas passé dehors 2 heures (si le temps est maussade) ou 4 heures si le temps est beau.

  • Règle 8: Jamais d'écran avant 17h00

  • Règle 9: Pendant les vacances, jeux sur tablette et film une fois tous les deux jours.

  • Règle 10: L'accès à un smartphone ou une tablette sera précédé d'étapes comme: avoir un téléphone à touche, utiliser un ordinateur non connecté, utiliser des systèmes connectés pour des projets et des questions en famille.

  • Règle 11: L'acquisition d'un smartphone vient après que l'enfant se soit passionné pour des activités avec l'engagement que la connectivité ne prendra pas la place de ces activités.

  • Règle 12: Quand l'enfant a un smartphone, il respecte des règles strictes quant à son utilisation: réveil, repas, rangement en dehors de la chambre pendant la nuit, temps d'utilisation par jour.



Revenir à une situation saine


Pour beaucoup de parents, l'arrivée des écrans s'est fait insidieusement. Ils ont pris toute la place, n'en laissant plus pour l'essentiel: la vie. Il est possible de changer, même si cela peut sembler difficile.

Si vous avez laissé votre enfant s'habituer à regarder la télévision le matin quand vous dormez, tandis que vous préparez à manger, pendant les repas pour qu'il soit distrait et mange plus facilement, choisissez cette approche:


  • Mettez une musique douce pendant les repas

  • Achetez un lecteur CD à votre enfant et offrez-lui des histoires à écouter. Je vous recommande "histoire pour les petits". Il s'agit d'un mensuel de 3 histoires et un mois sur deux, l'enfant le reçoit avec CD,

  • Si votre enfant s'ennuie, résistez à la tentation de l'occuper.

  • Si votre enfant est frustré, pleure ou se fâche, car il ne peut pas regarder d'écran, laissez les émotions faire partie de votre vie. Ne le prenez pas personnellement et apprenez à vivre "avec".

  • Sortez avec votre enfant dehors!

  • Rappelez-vous que c'est un cadeau magnifique que de permettre à votre enfant de vivre dans la vraie, avec de vraies interactions et de vrais êtres humains. Vous gravez ses meilleurs souvenirs et contribuez à poser les fondations de son bien-être futur.


Les questions d'éducation vous occupent ou vous préoccupent? Devenez une maman plus détendue grâce à la box de coaching parental "Ensemble sur le chemin de la parentalité positive". Chaque jour, vous recevrez un email pour vous permettre d'avancer dans vos approches éducatives.


Vous avez trouvé cet article utile?

Pensez à le partager!

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation