Noël gâché, famille épuisée, à qui la faute?



Rentrée, rentrée… deux fois par an, c’est la rentrée, mais celle-ci est toujours différente. On y met des espoirs, des projets, des désirs. C'est la Nouvelle Année!!

Pour ma part avant de sauter dans le renouveau, j’ai envie de revenir sur ces deux semaines de congés. Car ces congés-là sont particuliers aussi, n’est-ce pas ?

On y retrouve sa famille, avec un sentiment d’excitation, d'appréhension et des attentes idéalistes, qui ouvrent grand la porte aux déceptions.

On bouleverse nos habitudes et celles de nos enfants.

Disons-le franchement, on fait un peu n’importe quoi : on mange trop, on boit trop, on consomme trop, on parle trop, parfois même, on se voit trop et doucement - mais inexorablement - le calme intérieur s'érode et on s'épuise.


La patience s’effrite, les émotions déplaisantes s’accumulent et n’attendent plus qu’une étincelle pour exploser… d’un seul coup, tôt ou tard, ce sera la goutte d’eau et nous risquons de nous en prendre à quelqu'un ou quelque chose...

La casserole sale depuis 2 jours, le placard qui résiste, la chasse d’eau mal réparée, les tâches sur les vêtements neufs et parfaits, le mari qui traîne, le frère qui n'écoute pas, la soeur qui impose son avis, les beaux-parents qui jugent, les enfants des autres qui sont si mal élevés, les nôtres pas du tout parfaits, sans doute trop bruyants, indisciplinés, et qui ne nous écoutent même plus... la colère gronde, nous avons mis en place une bombe à retardement et après quelques jours, elle risque fort d'exploser.

Vous n’en pouvez plus?

Eux non plus!

Mais comment pourrait-il en être autrement ?

N’avons-nous pas chargé l’atmosphère à la dynamite ?

Le récit d'enfants sont difficiles, désagréables, ingrats, insupportables, trop agités à Noël n'est-il pas un classique… ? Et comment pourrait-il en être autrement ?

Tout au long de l’année, on nous rabâche que les routines sont importantes, que garder un rythme est essentiel même le weekend, que le sucre, les colorants et les additifs alimentaires ont des conséquences sur les comportements des enfants, que les écrans ne doivent pas être laissés à portée de leurs petites mains et qu’ils requièrent notre vigilance. Nous savons aussi que l’alcool, les repas trop chargés altèrent nos comportements et notre sommeil, que briser nos routines sociales, nous met sous pression… et que faisons-nous ? Pendant 2 semaines, nous explosons littéralement le cadre jusqu’à nous épuiser, nous disputer, regretter.

Nos enfants deviennent difficiles, et nous nous sommes privés des ressources pour les gérer


Rabat-joie ou juste différente?

Ce n’est pas facile d’être la rabat-joie de la famille, mais c’est le costume que j’accepte de porter pour mon bien et celui de mes enfants. Je n'y vois finalement qu'une différence positive.

Je vous avoue donc que je n’explose pas le cadre de nos routines pendant les fêtes, mais me contente de quelques ajustements. Oui, le soir du réveillon, j'ai donc ramener tout mon petit monde à la maison avant les douze coups de minuits. Oui, j'aurais pu rester, mais à quel prix?

Je savais que mes enfants auraient été nerveux et agressifs toute la journée du lendemain au point de se gâcher Noël si je n'avais pas veillé à les coucher.

Je suis restée très vigilante à notre alimentation et à nos activités en extérieur pendant ces périodes de fêtes. Des écarts oui, mais pas tous les jours.

Je ne me suis pas soumise à un bain social ou familial pendant plusieurs jours d’affilée, car j'ai appris combien, aussi excitant soit-il, il nous épuise tous.


Depuis quelques années, je me sens en recherche d’un modèle qui soit plus cohérent avec l’esprit de Noël (tel que je me l’imagine), avec mes valeurs et avec nos habitudes. Je pense que nous sommes en train d’amorcer un changement après avoir été pris au piège de la surconsommation et des obligations familiales, pendant nos premières années de jeunes parents.

J’ai par exemple découvert que le fameux Hygge suédois prévoit de passer quelques soirées à lire ou écouter la lecture de livres choisis, réunis ensemble, autour du feu, bougies allumées et blottis sous des couvertures. Nous avons essayé cette pratique l'année dernière et avons adoré. Si les livres sont bons, tout le monde est super heureux.

Et vous, quelles sont vos pratiques pour se retrouver sans s’étouffer, sans tout gâcher par les excès ? Quel souvenir garderez-vous de ces fêtes ?

Avec ce billet, je signe officiellement ma rentrée. Je me réjouis de vous retrouver à nouveau au fil des semaines. Passez une très belle année 2019 et grandissons encore ensemble!


Avis aux professionnels (et ceux qui veulent le devenir) l'offre de la rentrée c'est 15%* sur toutes les formations... et une formation d'éducateur Kimochis à gagner!

En savoir davantage? C'est ici!

*jusqu'au 15 janvier!

#noel #disputefamille

box dans l'herbe bandeau internet.png

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation