Mais quand va-t-il enfin dormir???



Dans cet article:

Ce qu'il faut absolument savoir sur le sommeil et l'enfant

12 règles à respecter pour améliorer la qualité de sommeil de toute la famille

Des tableaux pous se repérer dans le sommeil de l'enfant

Vous avez tout essayé?

Et pourtant il ne dort toujours pas!

Mais quand va-t-il dormir?

C'est les vacances estivales et les parents aimeraient rattraper enfin tout le sommeil manqué au cours des derniers mois et peut-être des années.

Je me rappelle combien j'ai souffert du manque de sommeil. Et combien le manque de sommeil me rendait incapable d'élever mes enfants comme j'avais rêvé de le faire. Parce que j'étais juste trop épuisée. Et eux, en revanche, étaient plein d'énergie. Je vais vous dire: le seul fait de les regarder sautillant et criant m'épuisait littéralement. Moi qui m'étais promis d'être une maman sportive, énergique et joueuse, j'ai été exactement le contraire de ce portrait idyllique. Car je n'avais tout simplement pas évalué l'impact que le manque de sommeil aurait sur moi.

Mon dernier fils a 5 ans. Il lui a fallu plus de 4 années pour dormir les nuits complètes. Et comme avant lui, il y avait sa soeur qui ne dormait pas, nous avons accumulé mon mari et moi 7 ans de manque de sommeil. Je ne suis pas une spécialiste du sommeil pour autant, mais j'ai envie de partager avec vous ce que je sais sur le sommeil et ce qui selon moi devrait être connu de tous les parents, absolument tous!

Car il y a trop de croyances et d'interprétations autour du sommeil de l'enfant, des croyances qui donnent lieu à des attentes tout-à-fait irréalistes et à des comportements "limite".

Et, si vous conjuguez le manque de sommeil à la frustration des attentes déçues, vous risquez bien de vous retrouver encore plus fatigué, voire déprimé ou en colère.

Avant d'en arriver là,

laissez moi vous livrer ici ce qui est

ESSENTIEL

à savoir sur le sommeil des enfants.

LE SOMMEIL DES ENFANTS - A SAVOIR!


1 - Les rythmes de sommeil du petit enfant sont naturellement différents de ceux des adultes. Vous pensez peut-être que votre enfant ne "fait pas ses nuits". En réalité, c'est surtout qu'il ne fait pas les vôtres. mais pour lui, tout va bien. Il dort tel qu'il en a en besoin. Les troubles du sommeil de l'enfant sont rarissimes!

2 - Le rythme de sommeil de votre enfant est un processus biologique naturel qui répond à ses besoins physiologiques et psychiques. Votre enfant se réveille pendant la nuit plusierus fois selon son âge et il le fait pour 2 raisons essentiellement: la première - quand il est bébé - est de s'hydrater et de se nourrir. La deuxième jusqu'à 3 voire 5 ans est de se mettre en sécurité auprès de vous. Il ne le fait pas exprès, il est programmé pour le faire, autant qu'il est programmé pour digérer, respirer etc.

3 - Laisser un enfant pleurer jusqu'à ce qu'il s'endorme est très mauvais pour son développement. Des études montrent que les niveaux de cortisol sont alors très élevés. Le cortisol est une hormone du stress qui empêche le cerveau de se développer correctement et qui a aussi d'autres implications sur la santé générale. Récemment, une étude a même montré que l'enfant qui a cessé de pleurer parce qu'habitué à être laissé seul, montre des niveaux de cortisol encore plus élevé que celui qui hurle. L'enfant vit cette situation comme un abandon et souffre véritablement.

4 - Les méthodes de dressage au sommeil sont néfastes pour le développement de l'enfant. On suppose aujourd'hui que les parents ayant dressé leur enfant au sommeil (en général en le laissant pleurer) rencontrent plus de difficultés éducatives avec leurs enfants par la suite.

5. Il n'existe aucune méthode bienveillante de dressage au sommeil!

Mais alors comment faire?

En fait il n'y a malheureusement pas de méthode miracle. Notre société n'est pas adapté à la présence de bébé dans les familles. Aucune métode bienveillante et positive pour le développement de votre enfant ne changera sa manière de dormir.

Seules des méthodes "à la dure" pourront vous préserver des réveils la nuit.

Il sera forcément question d'ignorer les cris, les demandes et donc les besoins de votre enfant, ce qui n'est absolument pas souhaitable.

Avec bienveillance, vous pouvez passer au travers de cette période très fatigante avec un peu plus de bien-être et de confort. Voici quelques idées qui marchent:

1. Evitez les écrans le plus longtemps possible et privilégiez les activités à l'extérieur.

2. Tamisez la lumière au moins 1 heure avant de coucher votre enfant. Quand c'est l'été il s'agit de rentrer à la maison, et de se mettre dans une pièce aux volets fermés. La pénombre libère la production des hormones du sommeil.

3. Alternez autant que possible et assez tôt le parent qui se lève. Hormis si l'enfant est allaité, il n'y a pas de raison que ce soit toujours la maman, sos prétexte par exemple que papa travaille. S'occuper des enfants la journée est un véritable travail et cela requiert aussi d'avoir dormi. Les deux parents sont responsables de s'occuper de leur enfant.

4. Mettez en place un rituel calme pour le coucher.

5. Ne vous disputez jamais avant le coucher que ce soit pour des histoires de pyjamas, de brossage de dents, etc... le coucher doit être moment paisible. Il y a des enfants qui font beaucoup de crises avant de se coucher. Ils sont épuisés et redoutent la séparation. Le fait de rester calme, confiant, chaleureux et tendre leur permettra d'apprendre qu'ils n'ont pas de raison de s'inquiéter.

6. N'utilisez jamais le lit de l'enfant comme un lieu de punition. Il arrive que sous prétexte que le lit ait des barreaux, les parents punissent leur enfant dans le lit. Cela ne devrait jamais arriver.

7. Ouvrez vous à des solutions créatives ou bizarres. Peu importe. Avec votre partenaire, voyez ce que vous êtes prêts à accepter: que l'enfant dorme avec vous? dans votre lit? sur un matelas par terre? qu'il s'endorme dans votre lit avant d'être déplacé dans sa chambre? qu'il s'endorme dans son lit mais puisse vous rejoindre plus tard? qu'il dorme avec l'un de vous?

8. N'obligez pas votre plus grand à dormir avec le plus petit sous prétexte qu'il a moins peur ou dort mieux, si cela dérange votre aîné. Il n'est pas de sa responsabilté de s'occuper de cet enfant et cela perturbe son sommeil.

9. De manière générale préférez des horaires fixes. Beaucoup de parents destabilisent le sommeil de leurs enfants en les couchant plus tard les weekends et en se levant plus tard. Cela augmente les difficultés.

10. Diminuez la durée des siestes mais toujours en veillant à respecter les besoins de l'enfant!!!

11. Ne forcez pas votre enfant à dormir, la journée par exemple ou le matin, alors qu'il ne se sent pas fatigué ou ne veut pas se coucher. La journée, vous pouvez vaquer à vos occupations avec lui S'il est fatigué, il s'endormira.

12. Si vous êtes crevé, ne restez pas des heures le soir à trainer. Allez vous coucher!


A la fin, votre succès dépend surtout de votre souplesse et de votre créativité :)

Combien d'heures de sommeil

sont nécessaires à mon enfant?

Voici à titre indicatif l'observation du temps de sommeil selon les âges. Mais attention, ce tableau est une moyenne et il exclut les gros dormeurs et les petits dormeurs!!


Voici à titre indicatif comment le sommeil se répartit en sommeil diurne et nocturne selon les âges (les recommandations précédentes sont aussi valables).




Ces tableaux sont extraits du livre Dormir sans larmes- Les découvertes de la science du sommeil de 0 à 6 ans du Docteur Rosa Jové.

Rejoignez les centaines de parents qui ont déjà lu Parentalité Affirmée!


#sommeilbébé #dormirsanslarmes #dormir #manquedesommeil

box dans l'herbe bandeau internet.png

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation