49444527_m.jpg

La formation en Education

Positive & Relationnelle

 100% en ligne, 100% autonome! 

premiere.PNG

Nos enfants ont le droit de pleurer et crier! Et si on arrêtait de vouloir tout gérer ?



Fatiguée ces derniers jours, j'avais les émotions à fleur de peau, et me sentais fragile émotionnellement. Du coup, j'ai constaté que j'avais presque envie de m'excuser d'être une personne émotionnelle... ou peut-être devrais-je dire, une personne tout court! Pourtant, exprimer mes émotions m'était tellement utile! Samedi, après avoir donné une formation professionnlelle sur l'empathie, je me suis dit que je devais partage certaines choses à ce sujet, avec vous!

Car oui, nous avons tous progresser sur notre manière de comprendre les émotions.

Mais on ne vous a pas tout dit! En plus, avec notre fâcheuse tendance à tout intellectualiser, la sphère émotionnelle est maintenant abordée de manière logique, alors que justement, elle est tout sauf ça.

Restez attentifs!

Vous verrez qu'à la fin de cet article je vous donne les 10 règles d'or qui sont très précieuses!

La sagesse du corps

Le B-a-ba des émotions, c'est comprendre qu'il s'agit d'une réaction physiologique du corps face à un stimulus, qu’il soit visuel, auditif, tactile, olfactif, ou gustatif.

Vos émotions apparaissent consciemment dans votre mental après que votre corps a réagi à quelque chose qui lui a semblé plaisant ou déplaisant, dangereux ou sûr.

Au final, toutes les émotions vous poussent à un rapprochement.

Un rapprochement vers ceux qui vous semblent fiables quand vous avez peur, que vous être triste ou en colère, c'est-à-dire une oreille pour vous écouter, des bras pour vous envelopper. Un rapprochement aussi quand tout va bien et que vous souhaitez partager votre joie ou partager l’amour.


Résultat, c’est grâce à leurs émotions que nos ancêtres ont pu survivre et que nous sommes là, vous et moi, à lire ces phrases aujourd’hui !

Les émotions, c’est la sagesse de notre corps en action pour vivre le plus longtemps et le mieux possible.

Les émotions:

  • poussent l’individu à prendre en charge sa sécurité,

  • ont été indispensables à la survie de l’humanité

  • ont des vertus curatives

Mais parfois, ça déraille!

Eh oui, nos conditions de vie se sont bien améliorées. Du coup nos réactions émotionnelles peuvent nous sembler excessives. Pourtant, elles détiennent encore presque toujours une part de vérité. Une part de notre vérité que nous devrions mieux écouter.

Arrête de déclencher l’alarme.

Ce n’est pas un jouet !


Le problème avec les émotions c’est qu’elles sont très très très contagieuses. C’est bien normal. Quand un être humain tire la sonnette d’alarme pour dire « attention, danger !!! » l’organisme de l’autre reçoit le signal « il y a un danger !! » Puis, en observant, s’il se rend compte qu’il n’y a pas de danger, il en a marre qu’on lui déclenche son système d’alarme à tout va.

Or, c’est ce qui se passe quand nos enfants crient, pleurent, hurlent très fort. Cela déclenche notre propre système d’alarme, et nous voilà dans tous nos états. Résultat, nous demandons aux enfants de « gérer »...

Comment utiliser nos émotons?

D’une part il y a nos émotions à nous. Nous devons les entendre, car elles nous racontent toujours quelque chose. Si elles sont avérées, elles nous font remarquer que quelque chose dans notre environnement n’est pas bon et que nous devons prendre des mesures pour notre sécurité.

Si elles sont disproportionnées ou nous semblent inadaptées, elles nous racontent quelque chose de nous, de nos fragilités de nos croyances limitantes.