Conseils pour la DéCharge Mentale (il fallait demander!)



Tout commence par des inégalités ...

  • Les femmes « consacrent 3h26 par jour aux tâches domestiques, contre 2 heures pour les hommes.

  • Elles sont moins payées, tout en étant moyennement plus qualifiées ! (voir chiffres de www.ilo.org).

  • Elles consacrent 1h33 minutes par jour à s’occuper de leurs enfants tandis que les hommes n’annoncent que le 44 minutes, (ministère des Affaires sociales- France)

Et banane sur le cocotier

(de quoi nous alerter !!)

elles ont la CHARGE MENTALE!

Non seulement elles font tout, mais elles doivent penser à tout.

Le pédiatre des petits, les gardes, l’école, les vacances, les valises, le linge, les animaux, les courses, les camps de vacances, les devoirs. Tout, tout, tout.

La charge mentale c’est quand ton cerveau doit turbiner à fond parce que d’autres ont la flemme

de faire fonctionner le leur.


Témoignage

Dans ma maisonnée de 5 personnes, la charge mentale a pesé sur moi de tout son poids pendant quelques années. Et à l’époque elle n’avait même pas encore de nom.

Puis un jour, il y 2 ans environ, un élément déclencheur.

L’ado me voit affairée dans la cuisine en train de couper les légumes destinés au repas du soir. Il m’interrompt et me demande « Je peux t’aider ? ».

Prise au dépourvu, je lui réponds:

« non, non, merci. Ca va ! » et je me remets à couper mes légumes.

Mais maintenant je ne coupe plus mes légumes comme avant.

Je réfléchis.

Je dois encore mettre la table, sortir le lave-vaisselle, passer un coup d’aspi, finir le repas, doucher les enfants…

« Pfff ...Pourquoi ne lui ai-je pas dit que – OUI – j’avais besoin d’aide? ».

Le monologue continue, autant que les légumes sont tranchés…

M’aider ?

Pourquoi m’aider, en fait !?

Ce n’est pas que j’ai besoin d’aide... c’est que lui en a besoin !!! Et d’un seul coup, je me dis

« C’EST QUOI CE DÉLIRE !? »

Je réalise que je suis toujours piégée dans ce scénario.

Je suis occupée.

Je suis interrompue.

On me demande si je veux être aidée.

Comme je suis interrompue, je suis prise au dépourvu.

Je réponds non.

je fais tout toute seule.

Et en plus, on me dit que l'on veut m'aider... moi?

Et puis Merde, est-ce qu’ils ne pourraient pas voir, tous les autres, qu’il y a toujours quelque chose à faire ???

Est-ce que ce n’est pas évident que si je coupe des légumes, et si nous mangeons le soir, quelqu’un doit mettre la table?

Faut-il le dire ?

Est-ce que ce n’est pas clair qu’à un moment ou à un autre, il faut passer l’aspirateur ??

À bien y regarder, suis-je la seule à voir qu’il y a de poussière à faire, des vitres à nettoyer, du linge à laver, un lave-vaisselle à vider ???

Je me sens prise pour une idiote.

Et le soir j’ai une conversation avec mon mari où je lui expose mon ressenti et ma décision de responsabiliser tous ceux qui sont en âge d’être responsabilisé dans cette maison.

Je n’ai pas besoin d’aide.

J’ai besoin que chacun s’aide

lui-même.


Je refuse de devoir dire aux uns et aux autres ce qu’ils ont à faire.

Car c’est juste ça la charge mentale,

et j’ai décidé de

DÉCHARGER MON MENTAL!

Ce qui veut dire que désormais, chacun doit ouvrir ses yeux et se mettre au boulot.

Ma vie depuis...

Ce qui a changé ?

Je ne me sens plus responsable...

  • LINGE : je lave une partie du linge. Celui qui veut ses affaires propres fera le reste. Je ne m’occupe pas de livrer à chacun son linge propre. Chacun sait où il se trouve.

  • DOCTEUR : je m’occupe de quelques rendez-vous chez le docteur des enfants. Pour les autres, je rappelle à mon mari qu’il doit s’organiser (téléphoner, conduire les enfants, etc..)

  • ABSENCES : Quand je m’absente, je n’organise rien pour combler mon absence. Je laisse mon mari s’organiser lui-même.

  • CUISINE et REPAS : Au moins 3 soirs par semaine, je ne prépare pas le repas. J’attends comme les autres, que quelqu’un le prépare ! Je ne sors pas toujours le lave-vaisselle. D’autres peuvent le faire.

  • MALADIE ET IMPRÉVUS : Quand un enfant est malade et qu’il ne peut aller à l’école, je répartis la prise en charge avec mon mari. Je ne suis plus celle qui annule tous ses rendez-vous.

  • ÉCOLE : je ne m’occupe plus de tous les trajets scolaires ni de tous les rendez-vous avec les maîtresses.

  • COURSES : je n’en fais que la moitié.

ET DE MANIÈRE GÉNÉRALE,

je ne réponds plus jamais à la question

« QUE PUIS-JE FAIRE POUR T’AIDER ? »

Vos mots-clés pour vous libérer!

Je ne m'occupe pas

Je rappelle à mon mari

Je n'organise rien

Je laisse

Je ne prépare pas

Je répartis

Je ne m'occupe plus

Je n'en fais que la moitié


#chargementale #inégalité #éleverenfant #toutfaire #raslebol

box dans l'herbe bandeau internet.png

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation