Le plus difficile, quand on est loin de chez soi, avec ses enfants!



Il existe des situations dans lesquelles élever des enfants est un peu plus compliqué que ça ne l'est déjà.

Aujourd’hui je voudrais vous parler de cette situation de plus en plus commune, qui est celle d’avoir des enfants et de construire une famille alors que sa propre famille est loin, dans un autre pays.

Dernièrement lors d’une conférence, un papa m’a interpellée sur cette question. Il m’a dit, la voix pleine d’émotion, « tout ce que vous dites est important, et je suis d’accord qu’il faut accueillir les sentiments des enfants. Mais, vous savez, nous ici, avec ma femme, on est complètement seuls. Notre famille est au Portugal, et nous sommes ici . Nous n’avons personne pour nous aider. Nous sommes parfois vraiment épuisés ».

Je ne voulais pas ramener la couverture à moi, comme on dit. Mais, je comprends tellement ce papa !

Peut-être certains de vous le savent déjà, peut-être d’autres le découvriront : je suis moi-même une maman française expatriée en Suisse, dont le mari a des parents absents ou trop occupés.

Depuis la naissance de notre aînée - il y a maintenant huit ans - nous vivons dans cette situation d’isolement familial.

Nous ne nous sommes retrouvés seuls

que 4 nuits.


Nous vivons en permanence avec nos enfants,

sans quasiment aucune aide amicale ou familiale.

Je crois que c’est quand on n’a pas sa famille à ses côtés, que l’on peut se rendre compte à quel point toute petite forme de soutien familial est précieuse.

  • Pour sortir au restaurant ou au cinéma en couple.

  • Pour s’offrir un week-end en couple.

  • Pour réussir à gérer les aléas des enfants tout en maintenant son activité professionnelle.

  • Pour avoir quelqu’un sur qui compter, en cas d’urgence.

  • Pour bénéficier de l’aide de quelqu’un quand on est soi-même un parent malade.

  • Pour organiser et célébrer ensemble les anniversaires, les fêtes .

  • Pour se sentir uni, et ensemble.

L’isolement des parents est selon moi un problème à prendre au sérieux.

Un problème de la plus haute importance.

Et ce problème nous concerne !

C’est un problème pour le couple, mais aussi un problème pour l’équilibre familial et le bonheur de chacun, enfant inclus. C’est aussi une difficulté majeure pour l’inclusion sociale des enfants et leur compréhension de la culture de leur pays d’accueil.

Alors que pouvons-nous faire ?

Après 16 ans passés hors de mon pays, dont huit ans en tant que maman, je voudrais vous dire ce qui m’aurait fait du bien. Il s’agit aussi de ce que je veillerai à faire si je rencontre, à mon retour dans mon pays, une famille dans la même situation que la mienne.

  • Je l’inviterai chez moi, pour que nous fassions mieux connaissance.

  • J’inviterais ses enfants pour jouer avec les miens, le samedi après-midi, et pourquoi pas la nuit, pour que les parents puissent se retrouver un peu seuls.

  • Je la présenterai à mes amis, pour qu’elle puisse étendre son cercle social.

  • Je participerai à l’organisation et à la célébration des fêtes qui lui sont importantes.

  • Je serai là, pour apporter un minimum de soutien, dans les cas de maladie : par exemple pour recevoir son enfant chez moi, si la maman est malade et ne peut pas bien s’en occuper.

Investissons-nous tous un peu plus !

Je vous propose que nous soyons tous plus concernés par le devenir des parents expatriés, isolés familialement et socialement. Nous avons tout un rôle à jouer, et ce rôle quand nous le jouons, fait du bien à la société.

Quand les parents se sentent bien, les enfants se sentent bien aussi et adoptent plus de comportements appropriés. Ils ont moins de raison d’avoir recours à la violence et s’intègrent mieux.

Car n’oublions pas que celui qui se sent exclu, exclura à son tour.

Tandis que celui qui a été inclus, inclura à son tour !


#isolementfamilial #expatriation #isolementsocial #seulavecsesenfants #personnesurquicompter #solidarité

5 vues

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation