On nous dit que la récompense n'est pas bonne pour notre enfant? Tiens donc!



S'il y a bien un truc qui m'énerve c'est quand on nous assène des analyses stupides sur l'éducation des enfants. Et en voici une assez populaire en ce moment: "Il ne faut pas récompenser les enfants. la récompense est mauvaise."

Faisons le tour du propriétaire... et comprenons d'abord d'où nous vient pareille idée!

Toutes les personnes formées au coaching, à la psychologie ou à certaines approches de développement personnel ont abordé la question de "référence interne/ référence externe".

"Référence interne - externe" Quésako?

On parle de référence interne, quand un individu est capable par lui-même de faire l'évaluation de son travail ou de son niveau de compétence. Il n'a pas besoin de se comparer à qui que ce soit, il n'a pas besoin du regard des autres. Il se suffit à lui-même pour juger si ce qu'il a fait est bon, bien, réussi, satisfaisant, etc. Être en référence interne semble être l'une des conditions qui participent à se sentir heureux et bien dans sa peau. Cela permet d'être bien avec les autres et d'être autonome dans ses apprentissages. Bref, c'est un peu la panacée du développement personnel!

Au contraire on parle de référence externe quand l'individu ne pas faire son autoévaluation. Il est en comparaison systématique ou en attente systématique de l'opinion d'une tierce personne pour savoir où il en est. Du coup, il ne peut se développer seul. Bien entendu, ceci n'est pas souhaitable.

Ainsi, dans son livre la "Discipline Positive" Jane Nielsen aborde effectivement la question des récompenses qu'elle déconseille pour être à l'origine de la référence interne.

Les récompenses sont donc à éviter quand les bénéfices des actions et comportements sont immédiats. L'enfant vit immédiatement les effets de ses comportements, de ses efforts, de son travail et la récompense serait contre-productive.

Mais quand les efforts sont longs? quand les bénéfices ne se verront que dans des mois voire des années quand il s'agit d'éducation... que faire?

Les récompenses empêchent-elles vraiment le développement de la référence interne??? Dans la réalité, nous ne vivons pas seul en ermite dans des grottes sur le sommet des montagnes. L'être humain est un animal social. Il a besoin de développer sa référence interne (c'est super important), mais il a besoin aussi des conseils, points de vue, encouragement et dissuasions des autres (référence externe). Ils lui sont éminemment utiles!

Par ailleurs, nous sommes dans une analyse infondée! Nous n'avons aujourd'hui aucune étude démontrant quoique ce soit allant dans le sens que des récompenses savamment données nuiraient au développement de l'individu.

Et puis, parfois, il faudrait juste arrêter de vouloir tout faire différemment dès qu'il s'agit d'enfants! Quand nous parlons de communication positive, nous parlons d'une forme de communication qui s'applique autant aux adultes qu'aux enfants. Quand nous parlons de valeurs, c'est aussi le cas. Quand nous parlons de nos besoins, aussi!! Bref, rien dans ce que nous disons dans la parentalité positive n'est différent que ce qui est à dire dans toutes les relations humaines!

La règle d'or est universelle: si vous voulez savoir si c'est bon ou mauvais, demandez-vous ce que cela VOUS ferait?

Quand vous fournissez un effort exceptionnel, quel effet l'idée d'une récompense a-t-elle sur vous?

Bon?

Moi aussi!


Je vais être honnête avec vous, si mon patron me dit:

"Charlotte, je vais te donner ceci à faire. Je sais que tu n'aimes pas le faire, je sais que tu ne veux pas le faire, mais je veux que tu le fasses. Et bien entendu, cela va te demander des efforts! Tu vas devoir travailler plus, tu vas devoir travailler plus tard le soir. Mais je ne te donnerai rien en plus, car tu comprends, c'est normal!"

Et bien, je ne sais pas comment vous fonctionnerez vous-mêmes, mais pour ma part, je ne me sentirais pas motivée du tout! Si à ce moment-là, je ne perçois pas le bénéfice in fine de mes efforts, j'aimerais que mon patron donne un petit coup de pouce à ma motivation pour y arriver: des vacances en plus, le paiement d'une formation, une prime, etc!

Alors quand mon enfant fait de son mieux mais qu'il n'arrive pas à passer un cap. Quand je sais que ce cap est bon pour lui et lui procurera beaucoup de satisfaction mais que je constate que son cerveau immature, inexpérimenté et incapable d'anticiper, n'est pas capable de comprendre les avantages pour lui à fournir les efforts que je lui demande, et bien je l'encourage par des récompenses! Et je peux vous dire que mes enfants sont bien équilibrés, capables d'autoévaluation et très autonomes dans leurs apprentissages! Seulement certaines étapes é franchir sont plus heureuses et plus faciles quand je suis là pour les récompenser.

Donc, oui chers parents, vous pouvez utiliser la carotte! C'est Ok! A condition de bien garder en tête ce maître-mot:

" À effort exceptionnel,

récompense exceptionnelle"

Et bien entendu, ce n'est pas tous les jours que l'on doit accomplir des exploits, donc pas question de donner des médailles pour tout,

tout le temps :)

Dans des articles futurs, nous aurons largement l'occasion de revenir sur les bonnes récompenses, les punitions; les sanctions, les félicitations. C'est à suivre!

En attendant, partagez cet article s'il vous semble utile et donnez votre avis!



box dans l'herbe bandeau internet.png

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation