Devez-vous interdire ou enseigner?



Avant j'interdisais, mais ça c'était avant.

Avant que je ne comprenne qu'en interdisant je vivais plus d’insatisfactions parce que plus de problèmes!


Alors que nous étions en vacances, nous avons été confrontés aux verrous des salles de bains américaines. Un petit verrou situé au milieu de la poignée assez fort pour bloquer une porte, mais tout petit et amusant à tourner. Toutes les conditions étaient donc réunies pour que l'un de nos enfants s'enferment sans savoir ressortir!

Jusque là, nous avions éviter le problème. Il y a longtemps (en emménageant dans notre maison) nous avions retiré les clés des portes, si bien que le problème ne se posait presque pas. Une petite interdiction de temps à autre nous permettait de fonctionner hors de chez nous. Et aussi dingue que cela puisse paraître, j'avais laissé traîner cette situation sans même que mon erreur ne me saute aux yeux!

Il a donc fallu que je voyage à des milliers de kilomètres pour réaliser combien mon attitude était inappropriée voire risquée.

Un enfant a plus de chance de rester enfermé s'il ne sait pas utiliser un verrou, de se noyer s'il ne sait pas nager, de s'électrocuter s'il ne sait pas utiliser une prise...

C'est seulement du bon sens.

En gros, plus j'interdis, moins j'enseigne et plus la situation devient risquée et délicate.

Cette fois-là j'ai donc invité mon fils (le plus jeune) à regarder comment utiliser le verrou. Nous avons fait une répétition ensemble.

Mon mari s'est empressé de me dire:

- Il va s'enfermer dans la salle de bain, je lui ai répondu:

- Il va s'enfermer s'il ne sait pas comment sortir. Mais quand il saura le faire, il n'y aura plus de risque.

J'avais marqué le point.

Et effectivement, notre séjour s'est bien déroulé sans qu'aucun enfant ne s'enferme.

Nous savons que les structures cérébrales impliquées dans l'inhibition des comportements sont les dernières à se développer (vers 25 ans). C'est la raison pour laquelle, quand l'enfant est fortement tenté par une expérience, il la met en oeuvre même s'il sait que c'est interdit.

Nous savons aussi que les situations où nos enfants utilisent un couteau, versent de l'eau, etc. nous stressent, car nous savons que l'enfant ne maîtrise pas bien son geste. Alors souvent nous le lui interdisons.

Ce n'est pas logique, car la seule manière pour que notre enfant puisse réaliser ces tâches, c'est que nous les lui enseignons.

Enseigner à faire plutôt que d'interdire nous met à la bonne place éducative, améliore nos relations avec nos enfants, les protège efficacement d'un certain nombre de dangers et développe la confiance en eux.

Bien entendu, nous devons choisir en fonction de l'âge de notre enfant. Le tout étant de nous demander si nous ne pourrions pas aller dans le sens de ce petit bout plutôt que de l'entraver ;)


Pour la petite histoire, depuis nos enfants ont appris à flotter, à brancher et débrancher des prises, ils coupent plus souvent, rangent le lave-vaisselle, etc... L'autonomie est un avantage pour tous!


#interdireouenseigner

box dans l'herbe bandeau internet.png

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation