Ecoute ton intuition de Maman!



Ecoute ton intuition, elle est vraie.

Elle te mène vers ce qu'il y a de plus juste

pour ton enfant.

Nous avons tous entendu parler d'histoires, où l'intuition d'une maman a sauvé la vie de son enfant.

Je l'ai vécu moi-même et ce n'est pas banal. Il y a des moments où, la voix de notre enfant, ses sanglots, son silence, ou bien notre propre voix intérieure, changent. Ils diffèrent de ce que nous sommes habitués à entendre et nous interpellent.

On se dit "il y a quelque chose qui ne va pas".

Et il arrive souvent que nous devions nous convaincre nous-mêmes de la réalité de cette intuition. Notre cerveau rationnel en fait tout un micmac.

"Es-tu sûr?", "Mais, non, voyons!", "tu t'inquiètes certainement pour rien..."...

Quand ce n'est pas notre partenaire qui nous joue cette partition de logique, et réalisme.

Sauf que...

Sauf que dans la plupart des cas l'intuition de la maman est totalement fondée.

Ainsi, la mère qui a entendu que les cris de son enfant en tombant n'étaient pas ceux d'une simple chute, mais certainement qu'il y a une fracture, que la grimace de son enfant n'était pas qu'un mauvais goût dans la bouche, mais le début d'une brûlure, que les yeux brillants au soir de son fils ne sont pas ceux de la fatigue, mais les premiers symptômes d'un refroidissement, que les erreurs de langage de sa fille ne sont pas si banales, mais le signe d'un vrai "dys" qui ne fera qu'empirer sans prise en charge, que la concentration de son fils n'est pas volatile par le seul effet de son âge, mais que quelque chose l'empêche vraiment de rester concentré, que quand la nuit vient et que son bébé pleure, il a vraiment besoin d'elle et elle ne doit pas le laisser.

Tous les jours, je lis des témoignages de maman qui recherchent du soutien sur des questions de sommeil.

"Nous sommes rentrés de la maternité et mon bébé ne veut pas dormir dans sa chambre. Mon partenaire ne veut pas qu'il dorme avec nous. Il dit que sinon il va devenir un tyran et que nous devons préserver notre vie de couple."

"Mon enfant de 3 ans ne veut pas dormir dans sa chambre. En fait, il n'a jamais fait ses nuits. Mon mari ne veut pas qu'il vienne dans notre chambre, moi ça ne me dérange pas du moment que je dors. Mais il ne veut pas".

Et ces mamans qui sentent instinctivement ce qu'elles devraient faire pour que tout aille bien, qui ont l'intuition parfaite de ce qui est normal et de ce qui ne l'est pas, ne s'écoutent pas et perdent confiance sur ce qu'elles savent depuis la nuit des temps.

Mesdames, vous sentez mieux que quiconque les besoins de vos enfants et vous savez naturellement y répondre.

Vous ne devez pas argumenter sur cela.

Si vous en êtes à devoir vous expliquer, c'est parce que vous êtes dans une société où la logique l'emporte en général sur les émotions.

Or, vous ne pourrez pas mettre de logique sur vos intuitions, pas plus qu'une hirondelle met de logique dans le fait qu'elle fait un nid d'hirondelle et non un nid de corbeau. Votre instinct et vos intuitions sont inscrits dans votre patrimoine génétique et vous avez le droit (et même le devoir) d'utiliser cette ressource pour élever vos enfants.

Depuis l'aube de l'humanité, vous êtes habitée d'un sens unique à percevoir les besoins de vos enfants et y répondre parfaitement.

Vous n'avez pas à vous inquiéter de savoir si vous êtes trop "sensible, inquiète, stressée, occupée par cet enfant" ou quoi que ce soit d'autre.

Vous n'êtes rien en "trop", vous êtes tout en "juste".

Quand vous sentez au retour de la maternité que votre enfant devrait dormir contre vous, vous avez raison.

Quand vous sentez dans son regard que quelque chose ne va pas, vous avez raison.

Quand vous repérez de petites originalités dans la manière de parler, de se concentrer, d'interagir avec les autres, vous êtes dans le juste.

Vous avez raison et ce que nous vous devons à toutes c'est vous enjoindre à vous faire confiance!

Affirmez-vous avec tranquillité.

Dites-le simplement: "Je le sais, je le sens".

N'entrez dans aucune argumentation, puisque de toutes façons, elles vous laisseront perdante. Restez-en là et avancez de manière déterminée.

Les gens qui vous entourent ont peur.

Ils ne sont pas malveillants ni malintentionnés.

Les papas qui ne comprennent pas les besoins de leur bébé, ne réagissent pas par égoïsme, mais par peur.

Ils vous aiment et ils ont peur de ne plus compter pour vous.

Parfois, les bébés prennent tellement place, que les papas croient que tout ce qui leur reste de tendresse peut arriver dans le lit et nulle part ailleurs.

Si vous votre mari a peur pour votre couple, et que vous sentez que votre enfant doit pouvoir venir se blottir contre vous dans votre lit, prenez plus soin de votre mari.

Rassurez-le en le prenant dans vos bras, en mettant votre tête sur son épaule, en lui offrant de la tendresse, de l'amour, des gestes et des paroles tendres, en dehors de votre lit.

C'est souvent aussi simple.

Les papas ont peur et ils ont besoin d'être rassurés et quand ils le sont, ils acceptent beaucoup de choses.

#intuitionmaman #instinctmaternel #sommeilbébé #s39écouter

box dans l'herbe bandeau internet.png

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation