Ta main dans la mienne



C’était hier.

Nous nous sommes offert une échappée, rien que tous les deux.

Nous avons marché à travers les champs, ta petite main dans la mienne.

J’ai réalisé, alors que ta petite voix flottait dans l’air, qu’un tel moment était unique, précieux et qu’il se ferait plus rare avec les années.

Mon cœur s’est serré.

Plus rare avec les années ?

On voudrait tellement posséder les instants de bonheur.

Mais, comme j’étais bien dans ce présent qui n’appartenait qu’à nous!

Je t’ai dit :

-Tu as ta petite main dans la mienne, et on marche ensemble. Un jour ta main sera bien grande et elle ne serrera plus ma main, mais celle de ta fiancée.

Tu t’es voulu rassurant :

- Mais tu sais Maman, même quand je serai avec mon amoureuse, je viendrai quand même te voir.

- Oui, vous pourrez venir manger à la maison.

- Un jour, je mangerai avec mon amoureuse, un jour, je mangerai avec toi.

- Tu pourras aussi venir avec elle, tu sais…

Nous nous arrêtons de parler et continuons de marcher silencieux, pensifs aveuglés par le soleil du soir, au milieu des champs. Il n’y a rien à ajouter à cette conversation, car nous risquerions de nous éloigner de la beauté du moment.

Du haut de tes 4 ans, c’est comme si, déjà tu savais cela. Nous continuons de marcher main dans la main. En moi-même, je savoure le moment. Parfois, je ferme les yeux. Je me sens envahie d’amour, et de mélancolie. Je vois nos ombres marchant côte à côte. Moi, marchant du haut de mes 39 ans, la silhouette encore jeune et élancée, avec toi, mon petit bonhomme qui grandit si vite.

Nous écrivons tes souvenirs de jeunesse, nous écrivons une histoire qui ne cesse de se répéter à travers les âges: des mains de mamans, tenant tendrement des mains d’enfants, pour cheminer ensemble vers la vie et l’âge. Je pense à ces années où tu seras un homme et où ma silhouette se sera affaissée. Je te regarderai, épatée comme je le suis aujourd’hui, merveilleusement reconnaissante d’avoir eu la chance de croiser ton chemin et encore plus d’avoir été dotée de cette chance et responsabilité immenses d’être votre maman, à toi et à ta sœur. Je réalise combien nos vies sont éphémères, combien nous sommes éphémères.

Je brise le silence pour te dire combien j’aime ce moment avec toi.

Je le répète car j'aime m’entendre te le dire.

Mais, tu es déjà ailleurs. Toi, tu es dans le présent, la vie, l'énergie, la simplicité.

- Maman, tu sais pourquoi j’ai envie d’être un explorateur ?

- Parce que tu es intelligent et que tu veux découvrir des choses ?

- Oui, et aussi parce que j’aime les animaux et que je préfère les voir dans la nature.

Je me dis que tu es décidément un être merveilleux et d’une grande sagesse, mon enfant.

#témoignage #maman #enfant

box dans l'herbe bandeau internet.png

© formations-positives.com est un site de Happyologie - Tous droit réservés 

A propos - Conditions générales de vente et d'utilisation